Dans le cadre d’une rénovation, les particuliers décident souvent de poser un nouveau carrelage. Seulement, beaucoup ne connaissent pas les étapes à suivre pour mener à bien cette opération. Pour ne commettre aucune erreur, il faut absolument savoir comment procéder. Ainsi, on parviendra à embellir l’intérieur de sa maison.

Les alternatives qui s’offrent aux propriétaires

La plupart des particuliers préfèrent poser de nouveaux carreaux sur les anciens. C’est la méthode la plus simple pour mettre en place ce type de revêtement de sol. Le propriétaire n’aura pas à aplanir la surface, ce qui facilite grandement la tâche. Néanmoins, cette technique n’est pas toujours conseillée si l’on souhaite carreler la cuisine ou la salle de bains. Si les occupants de la maison veulent remplacer les canalisations, il faudra faire de grands travaux d’aménagement.

Retirer les anciens carreaux avant d’en disposer des nouveaux est la seconde façon de procéder. Les tâches à accomplir seront bien plus complexes. La personne devra prendre quelques mesures et faire preuve de minutie.

Dans tous les cas, le rendu final dépendra principalement des outils employés. Un déjointeur breveté est indispensable pour réaliser ces travaux. En outre, il faudra se procurer une carrelette manuelle ainsi qu’un niveau à bulle. Aujourd’hui, il est possible d’acheter toutes ces fournitures en ligne. Des sites spécialisés vendent des articles utiles pour la pose de carrelage.

Les étapes à suivre pour poser un nouveau carrelage

La première étape consiste toujours à préparer la surface. Il faudra procéder à un nettoyage minutieux et bien dépoussiérer l’espace à carreler. Ceci étant fait, le particulier devra étaler une couche de mortier-colle avant de poser un à un les carreaux. Il est vivement conseillé de commencer au centre de la pièce et il ne faut pas oublier de mettre en place des croisillons. En outre, un niveau à bulle et un maillet seront utilisés pour s’assurer que la surface obtenue reste plane. Une fois que le sol de la pièce a été totalement carrelé, on peut enfin étaler le mortier de jointure. Il faut attendre que cet enduit sèche avant de laver le sol.

La durée de vie d’un carrelage dépend de plusieurs facteurs. Quoi qu’il en soit, les propriétaires remplacent souvent les carreaux au bout d’une dizaine d’années. Si l’on ne dispose d’un budget suffisant pour financer ces travaux, il est aussi possible de ne remplacer que les éléments qui présentent des signes d’usure. Pour ce faire, un déjointeur sera indispensable. Une carrelette sera également utile pour couper le carrelage.