Le béton est le matériau le plus exploité pour la réalisation des revêtements extérieurs. Cette prédilection est due aux diverses propriétés dont il est gratifié. C’est un matériau doté d’une grande résistance face aux différentes collisions. Malgré cela, le béton classique ne figure pas au rang des premiers choix dans le revêtement des surfaces extérieures à cause de son aspect. Les bétons décoratifs, dont le béton drainant, sont des propositions de solution parmi tant d’autres auxquelles l’on a recours pour pallier les désagréments.

Qu’est-ce qu’un béton drainant ?

Le béton drainant est un matériau pro-environnement pourvu d’une grande perméabilité. Le béton drainant est réalisé à base du mélange composé de ciment, de granulats et de fibres polypropylène particulièrement conçues auquel on ajoute un adjuvant et de l’eau. Son volume est composé d’environ 35 % de vide permettant l’écoulement des eaux directement dans le sol, à l’inverse des chaussées classiques comme l’asphalte, le béton régulier et les pavés. Le béton drainant combine les exploits mécaniques, esthétiques et hydrauliques. Il est très fascinant dans le domaine de la gestion des eaux pluviales. Grâce aux qualités qu’il possède, ce béton poreux est souvent exploité comme revêtement extérieur. On peut le mettre dans les allées de jardins, les terrasses, les descentes de caves, le parking, les parvis autour des maisons, etc. Il faut consulter la page https://www.ideal-decor.fr/beton-drainant/ pour obtenir plus d’informations.

Les différentes méthodes de fabrication du béton drainant

Il existe deux manières de produire le béton drainant : la méthode industrielle et la méthode artisanale.

  • Méthode industrielle

La méthode industrielle consiste à réaliser le mélange dans une centrale en respectant strictement les règles de préparation. Ensuite, le mélange est acheminé au lieu d’application à l’aide du camion-malaxeur. Il est capital d’apprêter la surface qui doit recevoir le matériau avant l’arrivée du mélange. En effet, le béton drainant doit être utilisé dans l’heure qui suit sa réalisation. Il est recommandé de ne plus y ajouter de l’eau ni le malaxer, pour conserver sa porosité.

  • Méthode artisanale

Pour cette méthode, on fabrique le béton sur place à l’aide de plusieurs bétonnières. Elle facilite le contrôle de chaque bétonnière et laisse à chacun le temps d’évoluer à son rythme. Il est primordial de respecter les mêmes formulations du début de la procédure jusqu’à la fin afin d’obtenir un matériau de qualité identique à celui provenant des centrales.