Skip to Content

Category Archives: Travaux

Tout ce qu’il faut savoir sur l’assurance dommage ouvrage

Selon la loi, lors de travaux de construction, le maître d’ouvrage doit obligatoirement souscrire une assurance construction dommage ouvrage. Cela doit se faire avant même que le chantier ne commence. Le but est de faire en sorte que tous les travaux se passent sans encombre et même en cas de dégâts, l’assurance sera là pour amortir le coût. Voici quelques points essentiels à connaître sur ce type d’assurance pour les travaux de construction d’une maison :

L’assurance dommage ouvrage, qu’est-ce que c’est ?

Une assurance dommage ouvrage est à souscrire par toute personne physique ou morale qui a en projet d’effectuer des travaux couverts par la garantie décennale. Elle est obligatoire, que ce soit pour les particuliers ou pour les professionnels. Elle doit également être contractée avant même que les travaux ne commencent. Ce type d’assurance permet aux contractants d’être indemnisés pour les réparations qui tombent sous le coup de la garantie décennale. Cela évite également une éventuelle action en justice contre les constructeurs puisque la tâche revient à l’assureur qui a payé le remboursement.

L’assurance dommage ouvrage est valable pendant 10 ans après les travaux et doit être transmise à l’acquéreur en cas de vente du bien. Il faut savoir que ne pas souscrire à cette assurance est passible d’une peine d’emprisonnement et d’amende. Il est donc indispensable de s’y soumettre, mais cela ne dispense pas de chercher le contrat le plus avantageux. Par exemple ce site propose un contrat d’assurance dommage ouvrage fiable et avec d’excellentes garanties.

img-lassurance-ouvrage-dommage-savoir-tout(1)

Qui doit la souscrire ?

La souscription de l’assurance dommage ouvrage est obligatoire pour le maître d’ouvrage, c’est-à-dire celui qui fait réaliser les travaux de construction. Il s’agit d’une personne physique ou morale qui peut être, soit le propriétaire, soit le vendeur, soit le mandataire du propriétaire du bien à bâtir.

L’assurance dommage ouvrage, pourquoi y souscrire ?

Il est important de contracter une assurance dommage ouvrage pour se protéger en cas d’anomalie concernant les travaux. En cas de non-souscription de cette assurance, l’indemnisation d’éventuelles malfaçons très difficile à obtenir. Si le bien est mis en vente au cours des dix ans après les travaux, c’est le maître d’ouvrage qui endosse les responsabilités envers le nouveau propriétaire sur toutes les conséquences du fait de ne pas avoir souscrit d’assurance. Pour un contrat de construction sans fourniture de plan ou avec fourniture de plan, le constructeur est en droit de ne pas accepter l’exécution du contrat car l’assurance dommage ouvrage est obligatoire pour lui.

Quels risques sont couverts par ce contrat ?

Les éventuels vices et malfaçons qui portent atteinte à la solidité de la construction sont couverts par l’assurance dommage ouvrage. Cela peut être n’importe quelle anomalie, que ce soit au niveau du sol, des murs ou même au niveau de la charpente qui pourrait entraver la fiabilité de l’ouvrage. L’assurance dommage ouvrage couvre ainsi l’affaissement de plancher, les fissures de murs, les infiltrations d’eau, les défauts d’isolation thermique des murs, l’effondrement de la charpente, etc. Les dommages qui affectent la solidité d’éléments d’équipements directement associés à l’ouvrage sont également couverts par ce type d’assurance. Il s’agit de biens d’équipement dont la dépose, le démontage et le remplacement sont indissociables de l’ouvrage principal qui leur sert alors de support.

Pour quel assureur opter ?

Pour contracter une assurance dommage ouvrage, il est possible de solliciter une compagnie d’assurance généraliste. Malheureusement de nombreuses personnes préfèrent de plus en plus choisir un assureur délocalisé et pas cher, ce qui veut dire passer par des sociétés d’assurance construction proposant des contrats via leurs agences sises en dehors de la zone euro. Il en résulte que leurs tarifs sont bas, ce qui est une bonne chose, mais il faut tout de même faire attention à la prestation des services. Il peut en effet y avoir quelques failles dans les termes du contrat qui pourraient porter préjudice plus tard en cas de malfaçons et de vices au niveau de la construction.

Au cours de ces dernières années, cette pratique a tellement pris de l’ampleur que les liquidations judiciaires et financières elles aussi ont fusent. Il est donc toujours recommandé de s’assurer que les entreprises d’assurance dommage ouvrage soient bien sises et reconnues en France avant de faire appel à leurs services. La meilleure solution est de contracter une assurance dommage ouvrage auprès d’un courtier spécialisé dans le domaine.

Le contrat d’assurance dommage ouvrage, quand prend-il effet ?

L’assurance dommage ouvrage prend effet une fois que le délai de garantie de parfait achèvement est expiré en même temps que la garantie décennale. Elle prend effet sur une durée de 9 ans. L’assurance dommage ouvrage permet cependant aussi le remboursement de réparations à effectuer :

  • Avant la réception des travaux si la mise en demeure est restée sans réponse, le contrat conclu avec l’entrepreneur prend effet pour cause d’inexécution de ses obligations.
  • Après la réception des travaux au cours de la première année de la garantie de parfait achèvement, si la mise en demeure est restée infructueuse et que l’entrepreneur n’a pas réalisé ses obligations pour diverses raisons valables.

Ce qu’il faut savoir en plus

Une assurance dommage ouvrage permet de procéder à toutes les réparations nécessaires sans qu’il soit nécessaire de connaître le responsable des dommages au niveau de la construction. Cette mesure entre en vigueur une fois que la garantie de parfait achèvement prend fin, soit une année après les travaux. Ceux qui ont souscrit cette assurance sont toutefois en droit de disposer de l’indemnité versée au cas où le maître d’ouvrage, c’est-à-dire le propriétaire, annule le contrat conclu avec l’entrepreneur pour cause d’inexécution de ses obligations.

Cela doit se passer avant la réception des travaux et si une mise en demeure est restée sans réponse. L’indemnité est également valable après une mise en demeure sans suite, après la réception des travaux ou avant que la garantie de parfait achèvement soit expirée. Dans ce cas, l’entrepreneur est dans l’incapacité de poursuivre ses prestations pour cause de soucis au niveau de la réalisation des travaux ou au niveau du délai à respecter.

READ MORE

Comment remplacer un chauffe-eau ?

Un chauffe-eau est un appareil ménager essentiel, chargé de fournir de l’eau chaude à la maison. Lorsque l’eau commence à couler du bas d’un chauffe-eau, il est temps de la remplacer. Les fuites sont un signe de corrosion et d’usure à l’intérieur du réservoir. La plupart des chauffe-eau durent au moins 10 ans et certains resteront en bonne forme pendant 20 ans. Remplacez la chaleur de l’eau dès que vous remarquez une fuite pour éviter les inondations et le nettoyage supplémentaire.

 

Planification et préparation

Sachez quand votre chauffe-eau doit être remplacé. Les chauffe-eau durent généralement entre 8 et 15 ans. Il est probable que c’est votre constructeur de maison qui a installé votre premier chauffe-eau Si votre chauffe-eau a cessé de fonctionner, il y a de fortes chances pour qu’il soit remplacé. Si vous remarquez que de l’eau s’écoule du fond de votre réservoir ou si vous vous asseyez dans un bassin rouillé sous celui-ci, cela signifie que le réservoir en acier est complètement rouillé. Ce type de dommage n’est pas réparable et le réservoir devra être remplacé. Cependant, si vous rencontrez des problèmes tels que l’insuffisance d’eau ou l’absence d’eau chaude, votre appareil de chauffage doit simplement être réparé plutôt que remplacé. Si vous ne savez pas quel est le problème, appelez un plombier professionnel. Faites appel à un plombier expérimenté comme Sem paca Hyères. Il est donc judicieux d’appeler un professionnel pour connaître les exigences spécifiques de votre région et savoir si vous devez obtenir un permis avant de remplacer votre appareil de chauffage. C’est également une bonne idée de décrire le nouveau chauffe-eau et les matériaux que vous avez l’intention d’utiliser lors de son installation. Le plombier peut vous donner des informations utiles ou des conseils qui vous aideront dans votre installation. Si vous remplacez un chauffe-eau pour la première fois et que la sécurité vous tient à cœur, le plombier va vérifier votre travail.

 

Rassemblez vos outils et matériels

Le remplacement d’un chauffe-eau nécessite un grand nombre d’outils et de matériaux. Vous pouvez économiser du temps et de la frustration si tous les éléments nécessaires sont alignés et prêts à être utilisés avant de commencer. Bien que les éléments exacts varient en fonction du type de chauffe-eau, le guide suivant devrait vous aider

  • Outils: tournevis, clé à molette, clé à tube, coupe-tube, ruban électrique pour dénudeur / coupe-fil, ruban de plombier, niveau de menuisier, mètre à ruban, chiffons et lunettes de sécurité.
  • Matériaux: chauffe-eau à gaz (ou électrique) neuf, tuyauterie d’eau et de gaz, raccords, soudure, soupape de surpression, tuyau de refoulement, composé pour filetage de tuyau, tuyau de ventilation et raccords.

La première étape consiste à couper l’alimentation en gaz. Vous pouvez le faire en tournant manuellement le robinet d’arrêt du gaz ou en utilisant une clé à molette. Lorsque le gaz est éteint, la poignée de la vanne doit être à angle droit par rapport au tuyau. Vérifiez la veilleuse pour vous assurer qu’elle est éteinte. Sentez la présence de gaz avant de procéder. Si vous remplacez un radiateur électrique, retirez le fusible ou désactivez le disjoncteur pour couper le courant du chauffe-eau.

READ MORE

Bien choisir sa baie vitrée

Trouver un bon vitrier dans une grande ville comme paris n’est une chose simple, les vitriers sont nombreux et la concurrence est rude. Alors vers qui s’orienter et comment choisir le bon vitrier à paris.

Les qualités d’un bon vitrier

Un bon vitrier est celui qui soit disponible, qui est à l’écoute et qui sait être attentif à son client, il faut réfléchir avant d’agir, un vitrier compétent est une assurance pour faire un travail accompli, il est une personne habile et fine car il travaille avec ses mains.

Les missions d’un vitrier sont plusieurs, en effet il prend les mesures, il installe les verres, découpent le verre aux dimensions et formes spécifiées. Pour trouver un bon vitrier de paris 1 il faut allez en ligne et faire un devis, celui la se présente chez vous, il doit être disponible et, la disponibilité est un critère majeur car quand un client fait appel aux services d’un vitrier celui-ci doit se déplacer sur place pour rendre service à son client.

Un bon vitrier est celui qui communique bien et argumente bien, il doit être en mesure de comprendre la demande du client, les clients sont des personnes stressés et ceci doit être pris en considération par le vitrier car ils sont inquiet quand à la situation de leurs vitres, ils ont besoin d’une personne qui leurs calmes et qui leurs rassure que tout revient dans l’ordre. Un bon vitrier est doté d’une expérience, l’expérience joue un rôle primordiale quand on veut faire appel aux services d’un vitrier.

Un vitrier doit être habile et compétent, celui-ci est en mesure de réparer votre vitre de manière rapide et expresse sans perte de temps ou hésitation, il doit avoir tout les reflexes et comprendre facilement le problème qui se pose. Il commence par corriger les dégâts sans en toute concentration.

Le bon vitrier est aussi qualifié de bonnes communications, il est à l’écoute, il est souriant, il a un esprit ouvert et surtout il doit être adaptable aux différentes situations. L’adaptation est nécessaire dans un travail manuel et la force physique aussi.

Un vitrier doit avoir une bonne condition physique car il est amené à porter des outils lourds et à travailler manuellement. il est parfois amené à travailler avec des machines alors il doit savoir bien les manipuler.

Un métier qui évolue

Les vitriers travaillent actuellement en ligne , chacun crée sont propre site grâce auquel il commercialise son service , les clients sont alors sur internet ,ils font leurs devis et consultent le site pour avoir plus d’idée sur les services et les compétences du vitrier , le site doit contenir des coordonnées , des expériences et des projets qui étaient faits par le vitrier ,le vitrier est conscient de l’importance que joue internet dans l’évolution de leur métier , alors ils essaient de faire en sorte qu’il suive ce progrès technologique et s’en servent pour faire de leur métier un métier moderne et contemporain .

Un vitrier moderne est celui aussi qui sait manipuler les outils récemment crées pour finaliser leurs taches et pour réaliser au mieux leurs services.

L’évolution est une phase importante pour chaque métier et les vitriers ont compris cela, c’est pour cette raison ils suivent les nouveautés dans leurs activités et proposent toujours des produits tout neufs et des techniques neuves. Dans un tel métier l’apprentissage est toujours existant, un vitrier est celui qui s’adapte et évolue, il doit être patient et passionné par son métier, il doit aussi être persévérant et attentif, des qualités essentiels pour réussir dans un domaine ou la concurrence est rude dans une ville comme paris.

READ MORE

Les caractéristiques principales à connaitre pour l’achat d’une pompe à relevage

On appelle pompe à relevage une sorte de dispositif permettant d’aspirer l’eau se trouvant dans un puits ou tout type de fond. Normalement ce liquide sera évacué vers le réseau d’assainissement. Si on l’utilise cette pompe pour l’assèchement de cave, elle est aussi pratique pour se débarrasser des eaux qui sont usées. Il existe plusieurs sortes de pompe à relevage en fonction de la teneur de l‘eau évacuée. Mais généralement sur le marché on les classe selon deux catégories : les pompes de surfaces et les pompes immergées. Ci-contre donc un guide pour trouver le modèle idéal.

Une pompe à relevage selon le type d’eau

Une  pompe à relevage peut évacuer n’importe quel type restent rares. Pour un choix éclairé donc dans l’achat d’un modèle, il est impératif de connaitre les différentes sortes d’eau. On fait ainsi la différence entre les eaux claires et les eaux chargées. Pour cela on recourt à la granulométrie. Il s’agit de mesurer la teneur en particule ou en débris d’un liquide. L’unité de mesure est dans ce cas le millimètre. L’eau est claire lorsqu’elle ne dépasse pas un indice granulométrique de 4 mm. C’est le cas de celle utilisée habituellement pour les douches ou les piscines c’est-à-dire non savonneuse.

Elle est chargée dans ce cas quand cela dépasse les 10 mm. En fait, ici il y a encore une grande nuance entre les eaux sablonneuses avec une teneur supérieure à 10 mm et inférieure à 35 mm. Il s’agit généralement de celle qui s’amasse après une forte pluie ou une inondation. Au-delà de 35 mm, l’eau est saturée de particules de sables importants. C’est celle évacuée par les conduits de canalisation issus des lavabos ou encore des baignoires. L’eau vanne est celle qui est directement évacuée depuis les toilettes et contient des sels.

La notion de débit et de hauteur de refoulement

Lorsqu’on effectue des recherches sur les pompes de relèvement, on entend souvent parler de débit ou d’auteur de refoulement. En fait ce sont les deux véritables critères importantsmis à part les liquides pris en charge. Le débit est simplement la quantité mesurée en litre d’eau par seconde ou par minute. Cela dépend en fait de plusieurs autres paramètres comme le moteur ou le diamètre du modèle. En tout cas les plus puissants sontcapables d’assécher plus de 20 m3 d’eau en une heure. Mais elle consommera énormément d’énergie. Pour un puits, il sera plus judicieux de prendre un modèle plus modeste. En outre, il est aussi important de tenir compte de la hauteur de refoulement. Celle-ci est en fait la distance maximale et verticale possible entre la pompe et le point d’évacuation. Elle se mesure en mère. Par exemple, une pompe avec une HR de 10 ne pourra pas faire monter l’eau dans un tuyau de 12 mètres de hauteur. Les pompes de surface ont souvent uneHR faible. Pour les eaux trop profondes, il est vivement conseillé de prendre une pompe immergée.

READ MORE

Tout savoir sur les travaux de ravalement de façade

Le ravalement de façade est une opération technique qui a pour finalité l’entretien des murs extérieurs d’une maison. Réalisés par des techniciens expérimentés, ces travaux sont exigés par la loi et doivent être effectués périodiquement. Toutes les informations que vous devez connaitre à propos du ravalement de façade sont détaillées dans ce billet.

En quoi consistent les travaux de ravalement de façade ?

Les travaux de ravalement de façade incluent toutes les opérations menées dans le but de remettre en état des parties apparentes d’une maison. Le ravalement d’un mur extérieur ne concerne pas seulement les maisons des particuliers, qu’elles soient individuelles ou en copropriété. Il peut être réalisé sur un bâtiment administratif ou un immeuble historique. Quelle que soit toutefois l’ampleur des travaux, la réfection d’un mur extérieur ne porte pas atteinte à sa structure d’origine. Il est à noter que cette tache doit être confiée à un professionnel expérimenté comme cette entreprise de ravalement dans le 76 pour bénéficier une meilleure qualité de travaux.

Les travaux de ravalement sont imposés par la loi française. La législation en vigueur impose même aux propriétaires de réaliser régulièrement cette opération. Dans le cadre d’un immeuble appartenant à un propriétaire individuel, la fréquence de l’opération est de une fois tous les dix ans au moins. Dans le cadre d’une maison en copropriété, la loi fixe simplement un délai compris entre 10 et 15 ans.

Outre l’obligation imposée par la loi, la régularité du ravalement de façade s’inscrit dans l’entretien de votre propre immeuble. Au fil du temps, les murs extérieurs sont salis par la pollution et peuvent être recouverts de graffitis. En plus de cela, des fissures peuvent altérer l’esthétique de ces derniers, sans parler des risques d’infiltration d’eaux de pluie à l’intérieur de votre maison.

Quels avantages pouvez-vous tirer des travaux de ravalement de façade ?

Sur le plan énergétique, la réalisation de travaux de ravalement de façade est une méthode incontournable si vous voulez offrir un certain confort à l’intérieur de votre maison. Les imperfections qui se retrouvent sur les murs extérieurs, notamment les craquellements et les fissures. Ces derniers sont à l’origine de l’augmentation des tarifs de vos factures en matière d’énergie. Plus vous laissez votre mur sans entretien, plus vous vos dépenses ne cesseront de croitre. Au contraire, si vous prenez soin de vos murs extérieurs, vous êtes assurés de profiter d’une stabilité de la température dans votre demeure, que ce soit en hiver ou en été.

Sur le plan esthétique, la mise en œuvre de travaux de ravalement de façade offre à votre maison une seconde jeunesse. Au fil du temps, les murs extérieurs sont recouverts de salissures. La pollution qui se dépose sur ces derniers les rend grisâtres et leurs couleurs d’origine s’effacent pour laisser place à une teinte différente donnant à la maison une apparence plus vieille. Outre la pollution, il est également possible que vos façades soient recouvertes de graffitis. Le nettoyage de vos murs extérieurs s’impose donc pour faire enlever tous ces éléments qui contribuent à la détérioration de l’esthétique de votre immeuble.

Enfin, il faut noter que la réalisation de tels travaux augmente la valeur de votre maison, principalement si vous avez comme projet de le céder dans quelques mois. En plus d’offrir une plus-value, le ravalement de façade augmente les chances de trouver rapidement un acquéreur.

Quel est le tarif moyen d’un ravalement de façade ?

Le coût des travaux de ravalement de façade prend en considération plusieurs paramètres, notamment l’état général du mur, la nécessité ou non de procéder à des travaux de réparation, le type d’enduit que vous comptez utiliser, etc. Mais en moyenne, un propriétaire doit prévoir entre 30 à 120 euros le mètre carré.

READ MORE

Gros plan sur le pare-vapeur

Afin d’optimiser l’isolation des murs et la toiture du logement, la pose d’un pare-vapeur est un passage obligé. Cette membrane constitue une couche d’étanchéité permettant d’empêcher la stagnation et le passage de la vapeur d’eau dans les parois d’une maison. Aperçu sur les atouts de ce matériau isolant.

Pourquoi opter pour la pose d’un pare-vapeur ?

 

Généralement installée sur les surfaces intérieures telles que le plafond ou le mur, cette membrane isolante permet avant tout de renforcer l’isolation du domicile. En effet, son rôle principal consiste à obtenir une structure fiable grâce à une isolation thermique protégée et un air immobile. Ainsi, l’enveloppe d’une habitation étanche à l’air réduit la facture de chauffage et offre une protection optimale du climat extérieur, qu’il soit froid ou chaud. De plus, ce produit garantit une protection supplémentaire entre la charpente et le matériau de couverture.

 

Par ailleurs, il s’agit d’un système facile à mettre en place. En outre, le pare vapeur assure aussi une protection maximale contre les moisissures. Ces éléments se produisent suite à l’utilisation de toilette, de la cuisine, de la salle de bain, et bien d’autres activités au quotidien et favorisent l’humidité dans l’habitat. En plus de la température de l’air ambiant.

 

En hiver par exemple, l’air se rapproche de l’extérieur et se refroidit. Ce qui provoque ainsi la condensation de la vapeur et crée une buée sur les parois ou un point de rosée sur celles-ci. Pour éviter ces désagréments, il est plus judicieux de procéder à la mise en œuvre d’un frein-vapeur par un professionnel en la matière.

Comment se déroule la mise en œuvre de ce produit isolant ?

 

L’installation de la membrane d’étanchéité sur un chantier en ouate de cellulose par exemple, requiert des techniques spécifiques. Elle se place à la perpendiculaire des chevrons. Ensuite, il faut poser des rubans adhésifs et les recouvrir sur une largeur de 10 cm environ sur le chevron. Pour les supports en métal, il est recommandé d’utiliser un ruban adhésif double face ou une colle contact de type mastic-colle écologique. Puis, pour envelopper les joints, il suffit de se munir de rubans de type airstop. Avant d’insuffler de la ouate, il faut fixer une latte de bois sur le collage du joint afin d’alléger les points de colle.

 

Toutes ces étapes sont compliquées pour un simple bricoleur. En effet, la moindre erreur peut avoir un impact sur la bonne étanchéité à l’air requise par la réglementation thermique. Un spécialiste, lui, met un point d’honneur à soigner l’étanchéité au niveau de chacun des joints de l’isolant. Il vérifie notamment le raccord entre lés et la bande adhésive, le raccord à la maçonnerie et le mastic adapté, etc. Parce que chaque client est unique, il est en mesure de conseiller sur le choix de la membrane la plus appropriée en fonction du projet.

READ MORE

YOUR SHOPPING BAG