Skip to Content

Category Archives: Non classé

La décoration loft industriel pour un intérieur contemporain et chic

Vous cherchez un style de décoration moderne à votre intérieur, mais n’avez pas d’idées en tête ? Pourquoi ne pas opter pour une décoration industrielle. Surtout si vous avez un appartement spacieux, le style industriel serait une alternative idéale. Grands espaces, matériaux durables et solides, des objets décoratifs hors du commun, les éléments d’une décoration industrielle rappellent beaucoup l’industrialisation. Pour vous aider à vous créer le parfait loft industriel, on vous propose de voir les 3 meilleures idées qu’on a sélectionnées.

3 meilleures inspirations pour créer une décoration loft industriel

Optez pour le style industriel pour donner à votre intérieur un côté charmant et authentique. Découvrez ici les 3 meilleures inspirations pour faire un déco loft industriel. Alors quels sont les matériaux les plus adoptés pour une décoration loft industriel ? Quel mobilier serait idéal ? Et enfin les objets décoratifs pour finaliser la décoration.

1.     Utiliser des matériaux bruts et résistants pour les revêtements sols et muraux

Pour valoriser le côté manufacturière, optez pour des matériaux bruts et solides comme le métal ou le béton. Avec des murs en briques apparentes ou un sol en béton ciré, créez un décor semblable aux anciennes usines de Manhattan. Si vous ne pouvez pas rénover totalement, utilisez un papier peint en briques rouges ou grises. Entre autres, l’escalier est un élément important de votre loft industriel. En bois et en acier, il apporte un style design et contemporain à votre loft. Aussi, les mobiliers et les objets décoratifs également sont faits de matériaux bruts. Des suspensions en métal, en acier ou en aluminium ornent votre intérieur de façon minimaliste.

2.     Des meubles de récup’ et mobilier détourné

Pour personnaliser votre intérieur, essayez également le détournement de mobilier. Une simple planche avec des pieds métalliques peut faire office de table pour votre plus grand bonheur. Une échelle comme étagère, des caisses en bois comme commode de chambre, rien de plus simple pour meubler un loft industriel. Pour réussir le style décoration industrielle, on joue beaucoup la carte de la récup’. Avec des meubles style industriel comme le fameux siège à vis, vous aurez votre bureau industriel façon atelier artistique. Pour le salon, une vieille valise peut vous servir de table basse, une touche unique et authentique. Optez également pour un mobilier design aux lignes épurées.

3.     Des objets décoratifs rétro pour la touche finale

Pour décorer votre intérieure façon loft industrielle, n’hésitez pas à utiliser des vieux meubles. Un vieux canapé chiné avec un vieux fauteuil, un ensemble chaleureux qui démontre l’agréabilité des meubles anciens. Aussi, les luminaires sont également des pièces idéales pour parfaire une décoration industrielle. Il s’agit ici d’opter pour des luminaires en métal et des suspensions XXL couleur cuivre. Dans le salon ou la salle à manger, ils éclairent la pièce et accentuent le style industriel. Pour bien afficher le déco loft, vous pouvez déposer des tableaux à même le sol. Les grandes horloges avec un côté rétro sont aussi parfaites pour une décoration à la fois vintage et industrielle.

READ MORE

Petit tour d’horizon sur les mini pelles

Vous souhaitez acheter une pelle pour les travaux de terrassement de votre maison, mais vous hésitez entre une mini pelle neuve et d’occasion. Ou encore, vous souhaiterez investir dans cet équipement indispensable pour votre entreprise de construction, mais vous ne savez pas laquelle choisir. Dans tous les cas, le choix de la pelle ne devra pas s’effectuer au hasard pour garantir la perfection du résultat. Mais de ce fait, comment reconnaitre la mini pelle qui vous convient parfaitement ? Si aujourd’hui ; vous vous posez cette question, la réponse est dans cet article.

Une mini pelle, c’est quoi ?

Avant toute chose, étant donné que la plupart de nous font fausse route en ce qui concerne les mini pelles, il est préférable de commencer l’article par sa définition. En effet, on a toujours tendance à penser qu’une mini pelle est une pelle de « petite » taille (comme son nom l’indique). Ce qui n’est pas du tout le cas. En fait, il s’agit d’un engin de chantier spécialement fait pour faciliter les travaux de terrassement et d’excavation. En outre, il est l’alternative aux tractopelles et à la pelleteuse. Il est donc le choix parfait pour éviter la réalisation de certains travaux, car ils sont trop imposants. Cependant, à noter que pour pouvoir manier cet engin, il faut passer le CACES catégorie 1 pour les tracteurs et les petits engins de chantier de moins de 6 tonnes. Bien que cela ne soit pas obligatoire, il est tout de même important d’en avoir.

Les différents modèles de mini pelle

Comme son nom l’indique, les mini pelleteuses sont des engins de petite taille (sans pour autant exagérer). De manière générale, elle comporte un moteur Diesel, un bras articulé avec godet, une flèche et des chenilles (ou des pneus). Le choix de l’engin dépend entièrement de la profondeur de l’excavation que l’on souhaite réaliser. Mais principalement, plus, l’engin est lourd, et plus, on pourra effectuer des trous profonds. Cela dit, avant de se lancer dans l’achat de l’item, il est préférable de déterminer les besoins, pour éviter les mauvaises surprises. En ce qui concerne le poids, les plus petites font 800 kg, mais il y a des pelles qui peuvent atteindre 7 tonnes. Selon vos besoins, le professionnel vous conseillera le modèle parfait. Aussi bien pour les travaux de creusement de tranchées, de démolition ou de terrassement, on peut opter pour des engins à pneus ou à chenilles. De même, le poids dépend également de l’utilisation.

La mini pelle pour quels travaux ?

Les mini pelles sont indispensables pour tous travaux de terrassement et d’excavation. Elle est également utile pour ramasser les gravats ou pour creuser rapidement des tranchées, tout en évitant le mal de dos. Toutefois, parfois, on hésite entre l’achat et la location de cet engin. Pour tout dire, il est préférable d’en acheter, car ce type d’engin, on en a toujours besoin. Par ailleurs, la mini pelleteuse est également une bonne option pour remblayer et niveler un terrain. Ainsi, si vous souhaitez potager votre jardin qui n’est pas à niveau, cet engin sera d’une grande aide pour vous aider à effectuer les travaux dans les brefs délais. Un outil utile dans le quotidien, que l’on doit tous avoir pour nous faciliter la vie.

 

READ MORE

Nos conseils pour choisir le carrelage de salle de bains

Le carrelage est un des éléments essentiels de l’esthétique de la salle de bains. Que les carreaux soient uniquement présents au sol ou recouvrent également la moitié des murs, ils apportent certainement une touche de délicatesse dans la pièce.

 

Le carrelage en céramique reste le modèle le plus utilisé en France ; sa résistance et sa facilité d’entretien en sont les deux principales caractéristiques. Bien que peu prisés, le carrelage en faïence et le carrelage mural présentent aussi un certain nombre d’avantages, tant pratiques qu’esthétiques.

 

Les types de carrelage présents sur le marché

Il est important de connaître les principales caractéristiques des carrelages existants, notamment si vous souhaitez rénover votre salle de bains – changer de carreaux, repeindre le carrelage existant ou en poser sur les murs…

Le carrelage en céramique

La céramique est un matériau élégant, c’est exactement ce dont on a besoin pour apporter une touche contemporaine dans la salle de bains. Côté pratique, on souligne souvent sa résistance et sa facilité d’entretien. Mais si la majorité des foyers français se ruent vers ce type de carrelage, c’est surtout parce qu’il est le plus abordable – la fourchette est comprise entre 15 et 120 € le mètre carré.

Le carrelage en faïence

L’élégance est également au rendez-vous avec les carreaux en faïence, qui sont bien connus pour leur finesse et leur brillance. En même temps, cette beauté esthétique cache un défaut, en réalité. En effet, le carrelage en faïence est beaucoup moins résistant que celui en céramique.

Le carrelage mural

Le carrelage mural apporte davantage de raffinement à la salle de bains. Sur le marché, on a le choix entre le gris étiré ou émaillé, ou encore le grès cérame poli ou pleine masse, pour ne citer que ces modèles. Les professionnels recommandent néanmoins les carreaux en céramiques ou en faïence, bien plus faciles à poser et plus économiques.

Carrelage en céramique ou en faïence : lequel choisir ?

Le carrelage en céramique s’apprécie notamment pour sa durabilité. Contrairement au modèle en faïence, il ne présentera aucune trace d’usure pendant de nombreuses années. Le modèle est par ailleurs plébiscité pour son bon rapport qualité-prix. Du reste, le standing reste classique. Pour avoir du haut-de-gamme, il faut se tourner vers le carrelage en faïence.

A propos de la fragilité du carrelage en faïence, on aura déjà tout dit. Cela n’empêche que beaucoup tombent sous le charme de son élégance. Les carreaux sont telles fins qu’ils dessinent une esthétique moderne et contemporaine pour la salle de bains – et leur élégance se reflète de plus belle quand ils sont posés sur les murs.

READ MORE

Immobilier : la défiscalisation est à votre portée

Pourquoi ne pas allier vacances et patrimoine, en vous adjoignant les services d’une agence immobilière spécialisée qui se charge de répondre à vos attentes en termes de rentabilité ?

 

Vous bénéficierez d’un accueil de qualité pendant vos séjours avec des services de lingerie et de ménage à votre arrivée. Présent dans le secteur de l’hébergement touristique depuis une vingtaine d’années, votre partenaire se présente comme un acteur incontournable dans l’exploitation des résidences de tourisme classées. Votre agence immobilière occupe la deuxième place parmi les gestionnaires de résidences de tourisme avec plus de 400 établissements dans l’Hexagone et dans le sud de l’Europe. Elle est directement en charge de plus de 128 000 lits et de 2,3 millions de clients.

 

Grâce à un système ultraperformant de remplissage de résidences et une action de référencement efficace auprès des comités d’entreprise et des acteurs du monde du voyage, il est à même de s’occuper de l’ensemble des appartements de ces résidences pour une période ferme et renouvelable de neuf ans. Coté clients, au cours de son développement, votre agence immobilière spécialisée dans la gestion de résidences de tourisme s’applique à mettre en œuvre une politique de croissance externe qui lui permet de vous proposer les meilleures offres en matière de location. Elle vous propose notamment une résidence dans les environs de Bastia, en Corse, à une quarantaine de minutes de l’aéroport de Poretta.

 

Il s’agit d’un bien de 3 pièces mis en vente à partir de 160 000 euros TTC, et ce avec un bail commercial. Située en bord de mer et bénéficiant du soleil de la Méditerranée, elle se trouve aussi à seulement 5 minutes de la station balnéaire de Saint Florent. Votre agence immobilière spécialisée en résidences de tourisme vous recommande également un hôtel niché dans un environnement calme à seulement kilomètres du centre ville de Genève, en Suisse. Situé à quelques centaines de mètres des commerces du centre de Ferney Voltaire, l’établissement, qui fait cinq étages, est équipé d’ascenseurs et d’aménagements d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Vous y trouverez des pièces baignées de lumière, fonctionnelles et modernes. A cela s’ajoute une décoration intérieure et une façade au design très recherché. Vendu avec un bail commercial, le tout se présente comme un investissement de tres bonne qualité.

 

A Aigues-Mortes, votre professionnel en immobilier de tourisme vous conseille aussi une résidence composée d’appartements de deux pièces pour quatre personnes dans un quartier tranquille avec des espaces verts. Le prix à la revente est de 130 000. Avec la mer et la montagne en arrière-plan, vous bénéficiez d’un emplacement de choix dans le quartier médiéval de la ville. Vous avez également accès à une piscine collective. L’accès internet wifi, des salles de bains ou douches individuelles et un jardin ou une terrasse complètent votre confort. Et pour couronner le tout, vous pouvez bénéficier des avantages de la défiscalisation, alors pourquoi hésiter ?

READ MORE

Quelle assurance habitation pour le locataire ?

Le locataire a l’obligation de « s’assurer contre les risques dont il doit répondre en sa qualité de locataire et d’en justifier lors de la remise des clés puis, chaque année, à la demande du bailleur », stipule la loi du 6 juillet 1989.

En clair, le locataire doit être en mesure de prouver qu’il est assuré, faute de quoi il risque la résiliation du bail de location. Dans la pratique, il arrive que le bailleur souscrive une assurance pour le compte du locataire. Le coût est alors répercuté sur les charges.

La souscription d’un contrat multirisque habitation (MRH) par le locataire

Théoriquement, le locataire peut s’en tenir à l’assurance responsabilité civile. Dans la pratique, il arrive que le bail comprenne une clause obligeant le locataire à souscrire une assurance MRH.

Les garanties courantes de polices MRH :

  • La garantie dégâts des eaux, qui couvre les dévastations subies et par l’assuré et par les maisons voisines, comme les débordements de canalisations, les ruptures de conduites ou les fuites d’eau ;
  • La garantie incendie, qui couvre les dégradations provoquées par un incendie accidentel, incluant également les dégâts liés à l’intervention des pompiers ;
  • La garantie bris de glace, qui couvre notamment les ouvertures, les baies vitrées… ;
  • La garantie vol ;
  • La garantie catastrophes naturelles.

L’obligation pour le locataire de prouver l’existence de l’assurance

Les factures des sociétés d’assurance valent « quittance » une fois que l’assuré aura payé sa cotisation.Etant donné que ce document ne précise nullement si le locataire est en règle vis-à-vis de son assureur, la jurisprudence ne le reconnaît pas comme étant une preuve intangible. De fait, le locataire doit donc présenter au bailleur une attestationde la société d’assurance.

Le non-paiement des primes d’assurance peut conduire à la résiliation du bail

Il ne suffit pas que le locataire souscrive une assurance. La loi de juillet 1989 exige qu’il soit en mesure de répondre contre les risques qui sont couverts par sa police. Bien entendu, aucune société d’assurance au monde ne lèverait le petit doigt en cas de défaut de paiement.

Tout l’enjeu pour le bailleur n’est pas tant de savoir si son locataire est assuré, mais surtout s’il est à jour de cotisation. En clair, en fournissant une attestation de l’assureur, le locataire fournit la preuve que ce dernier indemnisera les éventuels dégâts couverts par sa police MRH.

Si le locataire n’arrive pas à prouver qu’il est à jour de cotisation, le bailleur peut le mettre en demeure. Si la situation ne change pas au bout d’un mois, le propriétaire peut résilier le contrat de location et procéder, si besoins, à l’expulsion.

READ MORE

Démarches et formalités administratives nécessaires à une extension de maison

Il arrive souvent que la maison devienne trop petite lorsque la famille s’agrandit. Il est alors nécessaire de rénover la maison en pratiquant une extension afin d’agrandir les espaces à vivre. Mais de telles interventions nécessitentdes démarches et des formalités auprès des autorités compétentes de la ville.

Les documents administratifs à consulter

Si vous désirez procéder à des travaux d’extension de votre maison, des documents officiels qui comportent les règles et les normes à respecter pour les travaux sont à vérifier auprès du service d’urbanisme de la mairie de votre ville. Ils sont nombreux et chacun d’entre eux est d’une importance capitale. Il y a le PLU, le COS et le PPRN.

Le PLU ou Plan Local d’Urbanisme est un document visible à la mairie qui planifie les règles d’urbanisme qui doivent être respectées dans la ville. Ce document a été fait dans le but d’uniformiser les styles en matière de construction. Dans le PLU est inscrite les distances réglementaires qu’il doit y avoir entre chaque construction. Il contient également les règles de construction en vigueur dans la ville ou commune. Par exemple, les couleurs de façade autorisées sont inscrites dedans, comme les formes de toitures et les types de matériaux de couverture autorisés.

Le COS ou Coefficient d’Occupation du Sol est une autre norme qui doit être lue et respectée pour tous travaux de construction. Dans ce document est relatée la surface maximale qu’une maison peut avoir en fonction du terrain sur laquelle elle est érigée. Le COS concerne une construction de maison neuve, mais également des travaux d’extension.

Le PPRN ou Plan de Prévention des Risques Naturels est un document qui relate tous les risques en matière de catastrophe naturelle qui peuvent subvenir dans la ville. Ce document est fait sur la base des anciennes catastrophes qui se sont déjà produites dans la commune, ainsi que sur des études de terrain effectué par les services de la mairie. Il est à noter que le PPRNa pour objectif de préparer les gens à ce qui peut arriver et d’adapter leurs constructions en conséquence.

À titre d’information, le respect du COS n’est plus obligatoire depuis la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové de 2014. Le COS a été supprimé dans les zones qui disposent d’un PLU.

Déclaration de travaux et permis de construire.

Il y a une différence notable entre la déclaration préalable de travaux et le permis de construire. En effet, après avoir effectué la déclaration de travaux auprès de la mairie, les travaux peuvent tout de suite commencer en faisant appel à un professionnel tel que cette entreprise de bâtiment 33. Ce qui n’est pas le cas pour le permis de construire, car les travaux ne peuvent en aucun pas commencer sans l’obtention de l’autorisation de travaux.

Concernant la déclaration de travaux, elle est nécessaire pour des travaux d’extension de maison qui ne dépasse pas les 40m² de surface de plancher. La déclaration de travaux est réclamée par la mairie afin de leur permettre de vérifier la conformité des travaux avec les règles d’urbanisme de la commune.

Pour le permis le construire, ce sont les travaux suivants qui en ont besoin :

  • L’extension modifiant les structures porteuses ou la façade
  • L’extension entrainant un changement de destination des pièces
  • la maison est placée dans un secteur sauvegardé

 

READ MORE

YOUR SHOPPING BAG