Votre banque vous a accordé un crédit, peut-être inespéré. Ou peut-être souhaitez-vous investir une partie de votre épargne dans la pierre… Dans tous les cas, la clé d’une acquisition foncière réussie est une recherche approfondie pour minimiser les risques et de vous poser des questions essentielles.

Pourquoi voulez-vous acheter des terres ?

La première de des questions à se poser avant d’acheter un terrain « constructible » concerne votre motivation. Voyez-vous dans l’acquisition foncière l’aboutissement de votre projet d’avoir, enfin, votre propre maison ou plutôt un investissement alternatif au placement financier ? Si l’investissement est motivation, il faudrait penser sur le moyen/long terme. Peut-être souhaiterez-vous, dans 5, 10 ou 20 ans, louer une partie de la maison, ou même revendre le terrain. Votre choix devrait donc s’orienter vers un terrain ayant une forte valeur ajoutée pour tout acquéreur potentiel : fiscalité, accès, commodités, etc.

Quel est votre budget ?

C’est en fonction de votre budget que vous pouvez mettre en concurrence les différentes offres en ligne. Vous aurez ainsi une première idée de la superficie du terrain que vous pourrez vous permettre d’acquérir. Puis, demandez-vous : seriez-vous prêt à dépasser le budget initial (de 7 ou 10 % ?) pour obtenir le terrain qui répond en tout point à vos attentes et à celles de votre famille ? Découvrez de nombreux biens surwww.parcelle-a-vendre.com !

Qu’est-ce que vous êtes prêt à concéder ?

Vous trouvez un terrain correspond à ce que vous recherchez : superficie large, proximité avec les commodités, les écoles ou le lieu de travail, etc. Mais face à un vendeur peu magnanime, iriez-vous jusqu’à dépasser votre budget initial ? De même, comme certains acquéreurs, est-ce que vous étendriez votre zone de recherche initiale en cas de recherche infructueuse ou de désaccord avec différents vendeurs ? Cette seconde question est importante, car vous allez vous intéresser à des terrains situés dans des communes que vous vouliez peut-être éviter, au départ (des communes de plus de 50.000 habitants par exemple ?) Enfin, seriez-vous assez patient pour continuer à chercher au-delà de 12 mois ? Car il ne suffit pas de quelques clics pour que l’acquisition aboutisse. Vous prenez sur votre temps, votre vie, votre famille pour aller visiter des terrains, négocier avec des vendeurs…