En matière de construction, les travaux de grande importance nécessitent un permis de construire. Tandis que les travaux de faible importance sont régis par une déclaration préalable de travaux. Lequel du permis de construire et de la déclaration préalable de travaux convient le mieux avec les travaux de bardage bois ? Faisons le point :

Comment qualifier les travaux de bardage bois ?

Lorsque la surface de l’ouvrage à travailler est supérieure à 2m² ou inférieure ou égale à 20m², elle sera qualifiée de travaux élémentaires. Si vos travaux de bardage sont compris entre ces mesures, considérez qu’il est tenu à une déclaration préalable. Les propriétaires utilisent le bardage pour bien parer les murs extérieurs de leur habitation et pour profiter de la bonne performance de  ses propriétés isolantes. Face au bardage bois, pierre et autres matériaux, le PVC est le moins répandu.  Le bardage bois l’emporte avec son aspect naturel, il est très attractif. Le bardage en PVC est très pratique pour les locaux industriels. L’entretien s’effectue facilement en plus du coût pas trop élevé. L’intérêt du bardage en bois se situe sous plusieurs niveaux. Esthétiquement parlant, il se présente comme la couverture idéale pour une résidence neuve ou rénovée. Sa particularité réside dans sa résistance aux coups et aux frottements répétitifs, ceux-ci n’ont aucune répercussion grave sur lui. Sa résistance à l’eau de pluie est très élevée garantissant une étanchéité conséquente. Son entretien s’effectue par l’application d’une lasure ou d’un saturateur. L’aspect naturel du bois sera plus conservé avec le saturateur avec un renouvellement fréquent de l’opération. La lasure agit comme un agent protecteur durable. Les professionnels sont à privilégier pour espérer un résultat satisfaisant.

Quelles démarches administratives entreprendre ?

Les travaux de bardage bois apportent une modification à l’aspect extérieur d’un bâtiment. Ils seront donc soumis à une déclaration préalable de travaux de bardage bois. Pour que l’accord du maire soit obtenu facilement et que le projet soit plus compréhensible, il est très important de schématiser numériquement les changements espérés. Ils se rapprochent des travaux de ravalement de façade. Les modifications et la suppression suffisent à déclarer ces travaux auprès de la mairie. Pour des raisons de subventions, les maires contestent rarement la déclaration de ce type de projet. Avant de débuter l’ouvrage, la commune doit en être informée soit par voie de dépôt direct ou sous pli recommandé avec accusé de réception. La commune, de sa part, délivre un récépissé communiquant quelques informations utiles à l’intéressé comme le numéro d’enregistrement ou le délai d’instruction qui est généralement de 2 mois.  Seuls les dossiers complets peuvent être instruits. A défaut, la mairie est dans son bon droit de réclamer les pièces manquantes durant 1 mois. Cette durée risque de prolonger avec les ouvrages plus complexes comme les monuments historiques. La modification apportée intéresse le Bâtiment de France et soumise à son approbation. Si vous sentez être prêt dans l’accomplissement de vos travaux de bardage bois, trouvez le bon partenaire à qui s’adresser.