Comme l’espace est une corde sensible dans une maison où l’espace vital diminue petit à petit, trouver un autre moyen d’avoir plus de surface sans avoir à déménager est une évidence. La plupart des propriétaires ont aujourd’hui recours à l’aménagement des combles pour gagner en superficie. Mais il ne s’agit pas d’un projet facile. Les éléments les plus importants pour la transformation des combles.

Pour tous les combles ?

Il faut savoir que l’aménagement n’est pas fait pour tous les combles. En général, il faut idéalement  une pente de 45° pour que l’espace soit totalement habitable. Pour une pente de moins de 35°, il faudra envisager des travaux importants voire même une surélévation de la toiture. Mais cela avoir un impact important sur le coût des travaux. Pour voir si vos combles peuvent être aménagés, faites un petit test. Demandez à la personne la plus grande de la maison de se tenir droit en écartant les bras. Assurez-vous qu’il y a 20cm d’espace libre de chaque côté et comptez 40cm en plus par-dessus la tête. Si tout colle, le projet doit être facilement faisable.

Avant même de vous lancer dans la planification de votre projet, assurez-vous qu’il est faisable du point de vue administratif. Pour en avoir le cœur net, informez-vous sur le PLU pour savoir si augmenter la superficie habitable de la maison est possible dans votre commune. Si une surélévation de la toiture est obligatoire pour la réalisation de votre projet, cela peut-il se faire ? Si oui, y a-t-il une règlementation concernant les couleurs, les formes ou les matériaux à utiliser. S’il s’agit d’une copropriété, il vous faut l’aval du syndic. N’oubliez pas que vos voisins ont également leur mot à dire. En effet, si votre voisin trouve que votre projet empiété sur sa vie privée (telle qu’une nouvelle ouverture donnant sur son intérieur, il peut contester votre permis de construire dans les deux mois suivant son affichage sur le chantier.

Les démarches à la mairie

L’aménagement  des combles est une opération strictement réglementée. Une déclaration préalable de travaux aménagement de comble est obligatoire si la superficie de ce nouvel espace est comprise entre 5 et 20m² ou si la création de nouvelles ouvertures est envisagée. Le permis de construire, quant à lui, devient obligatoire lorsque la superficie des combles à aménager dépasse les 20 m² ou les 40m² pour les communes disposant d’un PLU. L’intervention d’un architecte est obligatoire lorsque l’aménagement des combles amène la superficie totale de la maison à 170m² et plus.

Prix pour l’aménagement des combles

L’aménagement des combles  est un projet lourd qui a un prix. A titre indicatif, il faut compter entre 500 et 600 euros le m² en fonction des matériaux utilisés et de l’ampleur des travaux. Mais si des travaux importants sont envisagés, il faut prévoir 70% de plus qu’un simple aménagement. Mais pas de panique, vous pouvez jouir d’une aide étatique pour certains travaux. Vous avez droit à un crédit d’impôt transition énergétique ou d’une TVA réduite à 5,5% si votre logement date de plus de deux ans. L’amélioration de la performance énergétique de vos combles vous donne droit à une subvention de l’Anah. Ce financement concerne uniquement les travaux de plus de 1.500 euros et pour les résidences principales de plus de quinze ans.