La climatisation du logement ou du local de travail garantit confort et bien-être des occupants. Il existe sur le marché plusieurs appareils facilitant le réglage de la température intérieure. Leur choix dépend de différentes caractéristiques comme la complexité de leur installation. S’il est possible de s’en charger soi-même, il est préférable de confier cette tâche à un professionnel. La pose d’un climatiseur ou d’un ventilateur relève en effet du savoir-faire d’un plombier ou d’un électricien.

Les travaux préalables pour une bonne installation
La première étape consiste à identifier le modèle de climatiseur adapté à son bien immobilier. L’artisan qualifié effectue alors un bilan thermique du bâtiment. Il identifie également le système approprié pour évacuer les eaux usées ou l’eau de condensation vers les unités externes. Par la même occasion, il détermine l’emplacement des appareils afin d’éviter les obstacles gênant la reprise et la diffusion d’air. Ce dernier facteur dépend des branchements électriques, d’autant plus qu’il est important de connaître l’intensité du climatiseur en vue de sa protection. À noter qu’une installation non conforme risque d’annuler la garantie de l’appareil.

La pose d’un ventilateur plafonnier
Procurant une agréable sensation de fraîcheur, le ventilateur plafonnier nécessite peu de travaux d’installation. Son efficacité dépend principalement de son emplacement, puisqu’il doit être bien centré au plafond. Quant au câble d’alimentation, il est conseillé de les encastrer dans le mur et de le relier à un interrupteur. Ce dernier permet ainsi de le mettre en marche ou de le stopper à volonté.

L’installation d’une climatisation réversible
Le climatiseur réversible offre l’avantage de profiter d’une température ambiante tout au long de l’année. Il rafraîchit instantanément les pièces du logement pendant les saisons chaudes et constitue une vraie source de chaleur par temps froid. Ce principe de fonctionnement est possible grâce à ses deux unités, l’une installée à l’intérieur et l’autre à l’extérieur. De ce fait, il est important de s’assurer que ces éléments sont parfaitement connectés entre eux notamment au niveau du circuit frigorigène. Il faut aussi s’assurer que la pompe à chaleur est suffisamment ventilée pour éviter l’obstruction d’air. Bien évidemment, tout ceci a un prix.

L’installation d’une climatisation mobile
Il existe plusieurs types de climatisation mobile en fonction des besoins et des budgets de chacun :

  • Le climatiseur monobloc avec évacuation s’installe rapidement et n’importe où. Il est équipé d’un flexible favorisant une évacuation de la chaleur vers l’extérieur. Dans ce cas, il faut prévoir une ouverture en entrebâillant une fenêtre ou une porte. Il est également possible d’y percer un trou pour une meilleure isolation thermique.
  • Le climatiseur monobloc sans évacuation est également connu sous le nom de rafraîchisseur d’air. Il se base sur le principe de l’hydro-cooling en refroidissant l’air chaud de la pièce par évaporation. Pour profiter de cet appareil, il suffit de le brancher à une alimentation électrique. Cet avantage permet de le transporter d’une pièce à une autre en fonction des besoins.
  • Le climatiseur split est composé d’un compresseur et d’un ventilateur. Une gaine souple sert de liaison frigorifique entre ces deux éléments. Le compresseur est en effet placé à l’extérieur du bâtiment, d’autant plus qu’il est assez bruyant. À savoir que celui-ci doit être posé sur une surface bien, plane pour garantir sa stabilité. Quant au ventilateur, il est installé à l’intérieur et a l’avantage d’être très silencieux.