Aujourd’hui, tous les travaux concernant une habitation, que ce soit petite ou grande, doivent être déclaré aux autorités, c’est-à-dire, à la mairie. Cette dernière est la première étape à réaliser avant de commencer à construire ou à modifier un jardin. En effet, c’est elle qui délivre et valide ou non l’autorisation de votre projet. En général, l’autorisation dépend selon l’ampleur de la surface à aménager. En effet, si votre projet de jardin est minime, il vous faut une déclaration préalable de travaux de jardin. Par ailleurs, si votre exécution dépasse le seuil exigé, vous serez contrainte de demander une autorisation. A part cela, il est également possible de ne demander aucune autorisation, si votre modification consiste à une petite amélioration. Pour bien connaitre les règles en vigueur, il est conseillé de se référer à l’article R421-2 du code de l’urbanisme. Pour avoir plus de renseignement, il est mieux de se rendre en premier lieu dans votre commune. Une fois que vous avez l’autorisation ou le permis, vous pouvez débuter vos travaux.

Il faut un permis ou une déclaration pour un jardin ?

Pour ne pas vous trompez, vous devez lire et savoir ce que le code d’urbanisme, notamment l’article R421-2. Selon cet arrêté, tous les projets de constructions d’abri de jardin ou de jardin dépassant une emprise au sol ou une surface de plancher plus de 5 m2 nécessitent soit un permis soit une déclaration préalable de travaux. Pour un jardin qui dépasse cette limite, c’est-à-dire, en allant de 20 m2 de surface, c’est la déclaration préalable. Par contre, si la surface de votre projet de jardin surpasse ces dimensions, là, il vous faut une autorisation. Pour avoir un ce dernier, il faut vous rendre à la mairie, déposer une demande et remplir le formulaire CERFA 13406. Sans ces formulaires, vous n’obtiendriez pas une autorisation, alors il faut bien se renseigner.

La construction d’un jardin est-elle taxable ?

En effet, une modification de surface d’un jardin ou une nouvelle construction est taxable. Pour mieux connaitre cette imposition, il faut se référer au régime d’autorisation. Si vous ne savez pas combien vous devez payer à l’état, alors, la taxe que vous devez dépend de l’ampleur de votre jardin. Cela veut dire que, si vous avez un jardin vaste, la somme sera considérable. Par contre, avec une petite surface, vous ne devez qu’une petite somme. Pour vous éviter de vous faire arnaquer, sachez que seuls les municipalités ayant un PLU (plan local d’urbanisme) ou POS (plan d’occupation des sols), ont les pleins droits sur cette taxe.

Construire son jardin soi-même : bonne ou mauvaise idée ?

Construire son propre jardin est le rêve de toutes personnes. Par ailleurs, il faut avoir une bonne notion de jardinage et avoir toute les matériels qu’il faut. De plus, en réalisant soi-même son jardin, on peut apporter notre touche personnelle et limiter les dépenses financières. En revanche, si vous voulez un vaste de jardin, il est mieux de confier l’exécution à des professionnels. En faisant cela, vous aurez des résultats à la hauteur de vos attentes et suivant les normes en vigueur.