Qu’elle soit en bois, en dur, de style moderne, classique ou autre, l’extension d’un lieu d’habitation est un gros projet qui nécessite des choix réfléchis sur tous les points. Voici donc quelques étapes indispensables à suivre avant d’entamer les travaux d’agrandissement de sa maison.

Faire appel à un architecte

Cette étape n’est pas obligatoire pour tous ceux qui veulent construire une petite extension pour leur maison, mais elle est néanmoins recommandée en ce sens où l’architecte fera appel à toutes ses connaissances pour orienter dans la bonne direction le projet. Au-delà d’une surface de 150 m², la loi exige l’intervention d’un architecte professionnel. Le plus important dans cette étape n’est pas seulement de confier à un expert la conception de l’extension et les différentes études y afférentes.  Ici, il s’agit de mettre toutes les cartes de son côté pour tirer au maximum profit de son projet en tenant compte bien sûr des différentes contraintes budgétaires et techniques.

Connaitre les étapes administratives

Dans cette phase, le propriétaire doit s’informer de toutes les réglementations en vigueur dans sa région en matière de construction. Il devra alors se conformer aux exigences du Plan Local d’Urbanisme, soumettre les dossiers administratifs aux autorités compétentes, procéder à l’étude des sols si nécessaire, etc. Pour une extension dont la surface dépasse les 50 m², outre la nécessité de faire appel à un architecte, il est aussi obligatoire de se conformer à la réglementation thermique RT 2012 qui impose une règlementation « allégée » pour les petites extensions. Une étude thermique préalable est donc incontournable dans ce cas. Pour rappel, l’objectif de la RT 2012 est la réduction de la consommation d’énergie et de l’émission de gaz à effet de serre.  Vous trouverez plus d’infos sur les réglementations en vigueur sur notre site.

Parler de son projet à son voisin

S’il est une chose à éviter absolument pour le bon déroulement de son projet, c’est de s’embrouiller avec ses voisins à cause des bruits et autres tapages qui sont propres aux chantiers. De ce fait, avant la pose de la première pierre, il convient de parler de son projet d’extension à votre voisinage pour que les gens autour de vous puissent s’y préparer.

Trouver un moyen pour financer son projet

Si vous projetez de faire construire une extension pour votre maison, il y a de fortes chances que vous ayez déjà mis de côté de quoi financer les travaux. Mais, si les devis que vous avez demandés dépassent vos estimations, il est préférable de se tourner vers un organisme de financement comme la banque pour trouver les fonds nécessaires. Une fois votre dossier validé, il ne vous restera plus qu’à vous mettre au travail.

Quelques idées d’extension possibles

Pour ceux qui n’ont pas encore envisagé d’agrandir leur maison mais qui n’éliminent pas une telle éventualité, voici deux idées qui pourraient leur permettre d’embellir leur propriété :

  • Aménager une véranda pour profiter du soleil en hiver ou tout simplement pour se relaxer durant ses temps libres
  • Ajouter un étage en plus pour gagner en superficie surtout pour les maisons à faible superficie
  • Ajouter une pièce supplémentaire sur une superficie disponible pour les familles qui s’agrandissent.

Enfin, il ne faut pas non plus négliger le choix des fenêtres, de la toiture, du sol de l’extension comme le sol pvc par exemple. Cela augmentera la valeur ajoutée de la maison.img2