Une chape liquide est une chape de mortier autonivelante autolissante, prêt à l’emploi. Il s’agit en effet d’un produit permettant de créer des surfaces entièrement plates et adaptées aux planchers avec échanges thermiques. Ce type de chape est cependant très recommandé pour l’isolation thermique du plancher tout en respectant les nouvelles normes écologiques.

chape fluide1

Les types de chape fluide

Il existe deux types de chape liquide :

 

  • La chape liquide en ciment qui est dotée de la même composition que la chape en béton classique avec un fluidifiant plastifiant en surplus. Ce dernier lui permet de donner son aspect liquide tout en conservant les spécificités principales d’une chape. La chape fluide en ciment est surtout conseillée pour les planchers chauffants hydrauliques et électriques. Ce type de chape est d’une épaisseur fine que celle en béton, car ne dépassant pas les 5cm.
  • La chape liquide anhydrite est constituée de calcium, de sable et d’un activateur spécial. C’est d’ailleurs grâce à sa forte teneur en calcium qu’elle offre des performances notables en matière de chauffage. Plus fine que la chape en ciment, elle est à faire par un spécialiste en pose chape liquide Suisse, Toulouse, Nantes etc.

Les étapes pour la pose d’une chape liquide

Il n’y a que la chape fluide en ciment que vous pouvez réaliser vous-même sans l’intervention d’un artisan spécialisé. Pour ce faire, voici les différentes étapes à effectuer pour faire votre chape liquide :

Préparation du chantier

Comme tous travaux, la préparation du chantier est l’étape primordiale dans la pose d’une chape liquide. Pour ce faire, elle consiste à l’installation des joints de dilatation au niveau de tout le chantier, au bas du mur. Ensuite, vous devez poser les joints de fractionnement. Dans le cas d’un plancher chauffant, il vous faudra disposer les joints de fractionnement tous les 40 m2, sans quoi, vous le ferez tous les 60 m2. Puis, fixez un polyane sur les canaux de chauffage que vous scellerez à l’aide d’un ruban adhésif. Pour terminer, posez les piges avec une visée laser afin de contrôler l’écoulement de votre chape.

Réalisation de la chape

Une fois que votre plan est prêt, vous pouvez désormais passer au coulage de votre chape. Cette étape consiste donc à faire couler la chape liquide tout en amorçant préalablement la pompe à mortier dans un récipient. Cela vous permet de vous débarrasser de l’eau et des résidus. Ensuite, vous pouvez passez à la coulée de la chape et ce, en une seule fois. Vous vous arrêtez une fois que le mortier frôle les piges que vous avez placées.

Raffermissement de la chape fluide

Après avoir fini de faire couler votre chape, il est important de la protéger des flux d’air et aussi de l’exposition directe au soleil. Concernant la température conseillée pour faire durcir votre chape dans de bonnes conditions, elle doit être située entre 5 à 30 degrés. Aussi, pendant les 3 ou 4 premiers jours de séchage de votre chape, il n’est pas conseillé de ne pas déposer de charges fixes sur votre mortier. Un ponçage devra ensuite être effectué une semaine après la coulée de la chape pour enlever la pellicule au niveau de la surface avant de procéder à l’installation de votre revêtement.

 

Et voilà, vous savez désormais comment faire une belle chape !