Skip to Content

Blog

Les caractéristiques principales à connaitre pour l’achat d’une pompe à relevage

On appelle pompe à relevage une sorte de dispositif permettant d’aspirer l’eau se trouvant dans un puits ou tout type de fond. Normalement ce liquide sera évacué vers le réseau d’assainissement. Si on l’utilise cette pompe pour l’assèchement de cave, elle est aussi pratique pour se débarrasser des eaux qui sont usées. Il existe plusieurs sortes de pompe à relevage en fonction de la teneur de l‘eau évacuée. Mais généralement sur le marché on les classe selon deux catégories : les pompes de surfaces et les pompes immergées. Ci-contre donc un guide pour trouver le modèle idéal.

Une pompe à relevage selon le type d’eau

Une  pompe à relevage peut évacuer n’importe quel type restent rares. Pour un choix éclairé donc dans l’achat d’un modèle, il est impératif de connaitre les différentes sortes d’eau. On fait ainsi la différence entre les eaux claires et les eaux chargées. Pour cela on recourt à la granulométrie. Il s’agit de mesurer la teneur en particule ou en débris d’un liquide. L’unité de mesure est dans ce cas le millimètre. L’eau est claire lorsqu’elle ne dépasse pas un indice granulométrique de 4 mm. C’est le cas de celle utilisée habituellement pour les douches ou les piscines c’est-à-dire non savonneuse.

Elle est chargée dans ce cas quand cela dépasse les 10 mm. En fait, ici il y a encore une grande nuance entre les eaux sablonneuses avec une teneur supérieure à 10 mm et inférieure à 35 mm. Il s’agit généralement de celle qui s’amasse après une forte pluie ou une inondation. Au-delà de 35 mm, l’eau est saturée de particules de sables importants. C’est celle évacuée par les conduits de canalisation issus des lavabos ou encore des baignoires. L’eau vanne est celle qui est directement évacuée depuis les toilettes et contient des sels.

La notion de débit et de hauteur de refoulement

Lorsqu’on effectue des recherches sur les pompes de relèvement, on entend souvent parler de débit ou d’auteur de refoulement. En fait ce sont les deux véritables critères importantsmis à part les liquides pris en charge. Le débit est simplement la quantité mesurée en litre d’eau par seconde ou par minute. Cela dépend en fait de plusieurs autres paramètres comme le moteur ou le diamètre du modèle. En tout cas les plus puissants sontcapables d’assécher plus de 20 m3 d’eau en une heure. Mais elle consommera énormément d’énergie. Pour un puits, il sera plus judicieux de prendre un modèle plus modeste. En outre, il est aussi important de tenir compte de la hauteur de refoulement. Celle-ci est en fait la distance maximale et verticale possible entre la pompe et le point d’évacuation. Elle se mesure en mère. Par exemple, une pompe avec une HR de 10 ne pourra pas faire monter l’eau dans un tuyau de 12 mètres de hauteur. Les pompes de surface ont souvent uneHR faible. Pour les eaux trop profondes, il est vivement conseillé de prendre une pompe immergée.

READ MORE

comment effectuer un diagnostic thermique

Avant d’entamer des travaux de rénovation énergétique, il est nécessaire d’effectuer un diagnostic thermique. Cette étude précise analyse toutes les sources de déperdition d’énergie et les autres problèmes de problèmes d’énergie du bâtiment. En outre, elle propose également des solutions détaillées et pertinentes. Focus sur les différents bilans thermiques selon vos besoins.

Un bilan thermique, c’est quoi ?

Un bilan thermique est une étude qui consiste à savoir les performances thermiques d’un logement dans le but d’y améliorer les performances énergétiques et diminuer les déperditions de chaleur. Pour ce faire, il se base sur plusieurs critères. Parmi ceux-ci, il y a la situation géographique du bâtiment. À cela s’ajoutent l’état des menuiseries, de l’isolation ainsi que de la toiture.

 

En outre, le bilan thermique fait aussi état de la quantité de gaz à effet de serre émise et des énergies renouvelables. En outre, le système de chauffage de l’air et de l’eau chaude sanitaire, de ventilation, les types de climatisation sont également étudiés. Enfin, les ponts thermiques et les superficies de déperdition d’énergie viennent aussi allonger la liste.

Le déroulement du bilan thermique

Les indicateurs du bilan thermique sont obtenus par des calculs. Ce procédé a lieu avant une construction neuve ou une rénovation d’un bâtiment. Sinon, les données peuvent aussi être issues des relevés de consommation existants. Par ailleurs, effectuer un bilan thermique peut être obligatoire ou optionnel, selon les situations. Dans tous les cas, il a pour but d’apporter des précisions dans les travaux de construction ou de rénovation.

 

En outre, le bilan thermique est utile afin d’améliorer une construction neuve. Cela va permettre d’avoir des installations qui correspondent aux normes et aux réglementations thermiques actuelles. Puis, ce procédé a également pour finalité d’optimiser les solutions énergétiques.

Un bilan thermique pour chaque situation

Pour une construction neuve

Avant de débuter les chantiers de construction, il faut d’abord, effectuer un bilan thermique. Effectivement, les bâtisses neuves doivent respecter les critères fixés par la RT2012. Cette démarche a été initiée afin de maximiser les performances énergétiques du logement, voire les augmenter par 3. Elle prend en compte la qualité des matériaux à utiliser et une limite de la quantité d’énergie primaire consommée par an. Par ailleurs, les résultats de cette étude thermique figurent parmi les documents nécessaires pour obtenir un permis de construire.

Pour la vente ou la location d’un logement

Un bilan thermique doit être entamé au moins 4 mois avant de mettre en vente ou de louer un logement. Il a une durée de validité de 10 ans. Cette pratique permet de mieux informer les locataires ou l’acheteur des performances énergétiques du lieu.

 

Pour cette situation, le bilan thermique est connu sous le nom de Diagnostic de Performance Énergétique ou DPE. Afin de vous procurer ce document, il vous faut demander les services d’un diagnostiqueur immobilier certifié. En effet, l’étude des données se fait avec un logiciel spécial et réglementé.

Pour les travaux de rénovation

Avant d’entamer des travaux de rénovation d’un bâtiment, il est primordial d’effectuer un audit énergétique. Il s’agit d’un bilan thermique mais à un niveau élevé. Cette étude se porte sur l’analyse thermographique de l’endroit ainsi que la consommation d’énergie des occupants des lieux. Ce document présente aussi différentes solutions de rénovation ainsi qu’un accompagnement en détails dans la réalisation des travaux.

Coût et aides financières d’un bilan thermique

Différentes entreprises spécialisées proposent leur savoir-faire et leur service pour faire le bilan thermique de votre logement. Des prestations qui sont plus ou moins coûteuses. À titre indicatif, une étude thermique pour une construction neuve coûte entre 200 à 1 200 €.

 

En outre, le tarif un DPE pour la mise en vente ou la location d’une structure se situe entre 100 et 150 €. Et, pour un audit énergétique en vue de faire des travaux de rénovation, il faut prévoir un budget de 400 à 1 000 €. Dans tous les cas, les frais de la prestation dépendent de la qualité de l’étude, la complexité de l’analyse ainsi que l’expert que vous avez engagé.

 

En outre, des aides financières sont également prévues pour couvrir les frais d’un bilan thermique hors obligation. Ils sont restitués d’une valeur de 30 % sous forme de crédit d’impôt. Afin de bénéficier de ces aides, il faut que l’étude soit réalisée par un professionnel certifié.

 

De plus, le bilan thermique doit proposer différents travaux de rénovation énergétique. L’un d’entre ces scénarios doit apporter des solutions pour économiser 30 % d’énergies primaires dans l’immédiat. Finalement, les propositions doivent apporter des solutions afin d’atteindre en 4 étapes les exigences du label BBC Rénovation.

 

 

READ MORE

Comment savoir si votre serrure est assez sécurisée ?

Vous venez d’apprendre qu’un cambriolage a eu lieu près de chez vous et vous commencez à vous inquiéter concernant votre sécurité. Des questions commencent alors à vous venir en tête concernant le niveau de sécurité de votre porte, plus particulièrement votre serrure. La serrure de votre porte est-elle sans failles ? Devez-vous l’améliorer ou devez-vous carrément la changer ? Comment être sûr de la qualité d’une serrure ? Que des questions qui remettent en cause l’efficacité de votre serrure. Toutefois, vous pouvez vous fier à un serrurier dans le 75. On vous indique comment.

L’importance de la certification A2P pour une serrure

La serrure d’une maison est un élément à part entière qui garantit la sécurité de celle-ci. Elle protège surtout des effractions ainsi que des cambriolages en tous genres et même contre le vandalisme. Toutefois, afin d’être sûr de la qualité d’une serrure, il faut que celle-ci réponde à différents critères. A contrario, il vous sera difficile de vivre sereinement dans votre logement, surtout quand vous devez vous absenter. Il est donc primordial qu’un serrurier 75 puisse répondre correctement à vos exigences.

Heureusement, il existe un moyen simple de vérifier la qualité d’une serrure. Il faut que celle-ci réponde aux normes A2P pour pouvoir assurer la protection de votre logement dans les meilleures conditions. Sinon, la serrure qui équipe votre porte sera tout simplement trop faible pour vous assurer une protection inouïe.

La norme A2P a été mis en place afin d’avoir une bonne référence quant à l’utilisation d’une serrure. Ce type de serrure constitue le strict minimum en matière de sécurité. D’ailleurs, le sigle A2P veut dire Assurance Prévention Protection, ce qui en fait un véritable garant en matière de sécurité. Aussi, les serrures qui sont certifiées A2P disposent d’une classification au nombre d’étoile pouvant aller de 1 à 3.

Une serrure qui dispose d’une seule étoile signifie que les cambrioleurs peuvent en venir à bout au bout de cinq minutes de forçage. Si donc vous jugez que votre serrure n’est pas assez sécurisée à vos yeux, vous pouvez envisager de la changer. Opter pour une serrure qui dispose de deux étoiles serait alors plus judicieux pour vous. Encore mieux, une serrure à trois étoiles serait le nec plus ultra de la protection pour votre porte. Par contre, un plus grand budget sera bien évidemment nécessaire. Pour en savoir un peu plus concernant les serrures et le niveau de sécurité qu’elles proposent, vous pouvez faire appel à un serrurier dans le 75 qui pourra vous donner des conseils concernant le remplacement de votre protection de porte.

Faire appel à un serrurier pour effectuer un diagnostic

Des doutes concernant la robustesse de votre serrure et ne sachant pas quoi faire ? N’hésitez pas à faire diagnostiquer votre matériel par un expert de la serrurerie. L’avis fiable d’un professionnel vous permettra de savoir s’il faudra remplacer votre serrure ou pas. Dans le cas où votre serrure est trop vétuste pour assurer la protection de votre logement, ce dernier vous recommandera une serrure certifiée A2P qui pourra vous fournir une protection de meilleure qualité. D’ailleurs, l’avantage de faire appel à un professionnel est que vous n’aurez plus besoin de vous casser les méninges concernant le matériel que vous devez acheter. Un serrurier prendra compte de vos exigences en matière de protection et surtout de votre budget. Il pourra même se charger du remplacement de votre matériel. A Paris, faites appel à un serrurier dans le 75 pour diagnostiquer votre matériel. De plus, vous pouvez même effectuer un devis gratuitement pour vous préparer financièrement au remplacement de votre serrure.

Les facteurs à considérer concernant la qualité de votre serrure

La serrure idéale ne se vérifie pas d’un simple coup d’œil. Il faut prendre en considération plusieurs facteurs avant de pouvoir dire si une serrure est adaptée ou non à votre porte. De même, si vous envisagez d’acquérir une nouvelle serrure, il faudra considérer les mêmes facteurs pour que vous puissiez bénéficier d’une serrure appropriée à votre accès de maison.

Le type de logement dans lequel vous habitez

Pour assurer la qualité de la serrure que vous utilisez, il est recommandé de prendre en compte votre type de logement. Cela pourrait influer significativement sur votre choix de serrure. Par exemple, il vous faudra une serrure beaucoup plus robuste si vous habitez dans une maison. En appartement, comme il est plus difficile d’effectuer une effraction, vous pouvez opter pour une serrure à une étoile.

            Vos besoins en matière de sécurité

L’efficacité de la serrure de votre maison peut également se mesurer avec vos besoins en matière de sécurité. Si vous vous absentez souvent, ou que vous avez beaucoup d’objet de valeur dans votre maison, il vous faudra évidemment une serrure qui soit plus solide. Surtout si les alentours de votre logement ne sont pas suffisamment sécurisés.

L’avantage des serrures certifiées

Dans tous les cas, opter pour une serrure certifiée A2P pourra combler tous vos besoins en sécurité. Un modèle avec deux étoiles est la meilleure option, que vous habitiez dans un appartement en dans une maison. Surtout si vous habitez un quartier sensible, une serrure certifiée A2P constitue le minimum qu’il faudrait opter. En outre, vous pouvez également renforcer la sécurité de votre domicile en optant pour un blindage de porte. Une porte plus robuste dissuadera tous les malfaiteurs de forcer votre serrure. Grâce à ce revêtement sur votre porte en outre de votre serrure, vous pouvez quitter votre maison en toute sérénité. Le blindage de porte est ainsi une alternative intéressante que vous pouvez choisir dans le but d’améliorer la sécurité de votre maison. Pour en savoir plus concernant l’amélioration de votre porte, vous pouvez faire appel à un serrurier dans le 75 qui pourra vous donner des conseils concernant ce projet. Un professionnel étudiera les contraintes techniques ainsi que les moyens dont vous disposez afin de vous proposer la meilleure option en matière de sécurisation de porte. Ainsi, vous pouvez vivre plus sereinement et sans aucune crainte dans votre domicile.

READ MORE

Que faire en cas de coupure d’électricité ?

Vous venez de subir une coupure d’électricité, ce qui est toujours chose surprenante lorsqu’on vit dans la capitale. C’est un problème qui est très déroutant que l’on n’aimerait pas rencontrer. Mais quand une coupure nous surprend, c’est qu’il y a toujours une raison derrière cela. En effet, deux cas de figure sont possibles quand une coupure d’électricité survient. Cela pourrait provenir de votre logement, ou cela pourrait s’agir d’une coupure plus généralisée. Selon le cas qui se présente, les actions à entreprendre vont être différents. Dans cet article, l’électricien dans le 75 vous indique ce que vous devriez faire en cas de coupure d’électricité.

Dans le cas d’une coupure localisée

Avant de pouvoir connaître les meilleures actions à entreprendre lors d’une coupure d’électricité, il convient tout d’abord d’identifier de quel type de coupure s’agit-il. La coupure peut donc être générale où plusieurs maisons sont concernées, ou localisées, ce qui signifie que c’est seulement votre domicile qui est privé d’électricité. Pour ce deuxième cas, plusieurs facteurs peuvent faire que votre domicile n’est plus accès à l’électricité. Heureusement, il est possible de les identifier et de choisir en conséquence la meilleure action à entreprendre.

            Le disjoncteur est à l’arrêt

Si vous n’avez plus d’électricité chez vous, cela pourrait le résultat d’un disjoncteur. En effet, une surcharge d’électricité aurait pu activer le disjoncteur et couper le courant dans votre habitation afin d’éviter les accidents. Donc, pour y remédier, il suffit de remettre en marche le disjoncteur. Mais avant cela, il ne faut pas oublier d’éteindre en premier lieu tous les appareils qui sont en marches ou qui sont branchés.

Mais comme les fusibles et un disjoncteur qui s’active signifient qu’il y a une anomalie dans votre installation, une vérification s’impose. Dans le cas où vous ne comprenez pas trop comment fonctionne le réseau électrique de votre domicile, la meilleure chose à faire reste de faire appel à un électricien. A Paris et en Ile-de-France, vous pouvez demander à un électricien dans le 75 pour vous venir en aide. A ce propos, il est très important que vous ne touchiez pas votre compteur ou votre installation en position de marche. Le choc électrique que vous subiriez pourrait vous être fatal.

            Faute de facture impayée

Une coupure d’électricité de votre domicile peut également être le résultat de vos factures impayées. Quand vous avez un certain retard sur vos factures, ou que vous vous êtes résignés de votre contrat avec votre fournisseur, le gestionnaire de réseau de distribution procède donc à une coupure de courant. Les situations d’impayées peuvent être résolues en contactant votre fournisseur d’électricité. Il est dans votre droit de trouver un accord à l’amiable avec l’entreprise qui vous procure de l’énergie. Cependant, il vous est tout de même possible de vous tourner vers d’autres fournisseurs avec des offres qui conviendraient mieux à vos moyens et à vos besoins. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des comparateurs d’énergie sur le net qui sont des outils vraiment efficaces pour trouver une solution à ce problème.

            Coupure d’électricité suite à un déménagement

A la suite d’un déménagement, il est chose courante de subir une coupure de courant. En effet, cela est surtout dû à la résiliation du contrat de l’ancien occupant de votre domicile. Il sera alors nécessaire de vous souscrire à nouveau auprès d’un fournisseur d’énergie pour pouvoir profiter pleinement de votre nouvelle demeure.

Cependant, il arrive que vous ne puissiez pas bénéficier d’électricité dans votre nouvelle maison pour une tout autre raison. Il se peut que ce soit la maison que vous habitiez elle-même qui présente des problèmes de réseau électrique. Il vous faudra alors contacter votre propriétaire pour trouver un arrangement au plus vite car c’est un travail d’entretien qui est censé être à sa charge. Mais pour une réparation d’urgence, vous pouvez faire appel à un électricien dans le 75 pour que vous puissiez utiliser vos équipements et vos appareils.

Dans le cas d’une coupure généralisée

La coupure généralisée, comme son nom l’indique, touche plusieurs maisons, voire même toute la ville dans le pire des cas. Ce type de coupure peut avoir plusieurs origines. Cela pourrait être la suite d’une intempérie, d’un problème technique auprès de votre fournisseur énergétique ou tout simplement une coupure généralisée pour une raison particulière.

Dans ce genre de situation, les autorités et les responsables mettent généralement en œuvre une solution d’urgence ou un service de dépannage pour régler au plus vite la situation. On ne pourra donc qu’attendre les réparations terminées pour que l’électricité revienne.

Quelques conseils en cas de coupure

Généralement, pour une coupure d’électricité qui ait durée plus de 6 heures, vous pourrez être dédommagé. Mais cela dépendra surtout de l’offre à laquelle vous vous êtes souscrit auprès de votre fournisseur énergétique.

Bien qu’une coupure de plus de 6 heures soit un cas peu probable dans la capitale, cela reste néanmoins possible. Dans ce cas, vous pourrez avoir accès à une indemnisation. Seulement, cette indemnisation ne sera accordée que lorsque le gestionnaire du réseau soit impliqué dans les dommages causés par la panne. En général, vous pouvez utiliser comme justification les factures qui sont relatives à ce préjudice. Aussi, vous pouvez faire intervenir un électricien dans le 75 pour effectuer les éventuelles réparations de votre installation électrique. La facture de réparation peut également être utilisée en tant que pièce justificative auprès de votre fournisseur ou de votre assureur.

Que faire pour éviter les coupures ?

Une panne de courant ne tombe jamais au bon moment. Donc, afin de minimiser ce risque et les dégâts qu’il puisse engendrer, il reste important d’effectuer quelques vérifications régulièrement. Il vous faudra donc vérifier si votre disjoncteur ne présente pas d’anomalie, que toutes les prises électriques de votre maison fonctionnent bien et que les appareils existants n’aient pas de défauts. Pour en être sûr, vous pouvez faire appel à un électricien dans le 75 pour entamer la vérification de votre logement, surtout si vous venez d’emménager. Avec les conseils d’un professionnel en électricité, vous pouvez habiter votre nouvelle maison en toute sérénité, sans crainte qu’une panne de courant local puisse vous surprendre.

READ MORE

Comment ajuster correctement la pression de ma chaudière?

Votre chaudière doit être à la bonne pression pour que l’eau chaude puisse circuler correctement entre les radiateurs, en particulier si elle se trouve sur un étage différent. Généralement, la pression idéale est comprise entre 1 et 2 bars, mais elle peut varier d’une chaudière à l’autre. Demandez des conseils à votre plombier professionnel, sinon essayez ces petites vérifications pour déduire ce qui ne va pas avec votre appareil.

Vérifiez le manomètre

 

Un simple coup d’œil sur le manomètre suffit pour vérifier la pression de votre chaudière. Selon le modèle de votre chaudière, cela se présente sous différentes formes:

  • L’aiguille du manomètre indique la pression réelle du système. Une zone verte indique la plage de pression correcte, tandis qu’une zone rouge indique la zone critique.
  • Une aiguille rouge sert de marqueur, tandis qu’une aiguille noire correspond à la pression réelle. Ces deux aiguilles doivent être superposées.
  • Dans certains modèles de chaudières, la pression de l’eau est indiquée par des voyants sur le panneau de commande.

 

A lire aussi : Trouvez un bon plombier Paris 14eme.

Et si la pression dans ma chaudière est trop basse?

 

Le processus est simple:

  • Localisez les deux vannes de remplissage.
  • Ouvrir complètement l’une des deux vannes
  • Ouvrez lentement la deuxième vanne, en observant le comportement de l’aiguille (ou du système de témoin) du manomètre
  • Laissez l’aiguille atteindre le milieu de la zone verte (ou l’aiguille du marqueur)

L’aiguille peut s’arrêter au début de la zone verte sans aller beaucoup plus loin même si vous ouvrez complètement la valve. Ceci est probablement dû au fait que le système d’alimentation en eau de votre maison est équipé d’un réducteur de pression, indispensable pour certains appareils (chaudières en particulier). La pression de l’eau peut être supérieure ou même trop élevée dans certains quartiers des quartiers bas de la ville.

Si l’aiguille s’arrête au début de la zone verte, cela suffit.

  • Fermez complètement la deuxième vanne. Serrez-la mais pas trop fort, c’est-à-dire sans la bloquer.
  • Fermez complètement la première vanne. Serrez celle-ci également.

Et si la pression dans ma chaudière est trop élevée?

 

Votre chaudière s’en occupe elle-même. Elle est équipée d’une soupape de sécurité qui libère la surpression. C’est donc tout à fait normal de voir une goutte d’eau sur cette soupape de temps à autre.

Cependant, si vous remarquez un écoulement d’eau continu, appelez votre plombier en chauffage. Votre vanne est défectueuse ou votre système est sous pression.

Si la pression augmente continuellement malgré le refoulement d’eau par la vanne, vérifiez que les deux vannes de remplissage sont fermées. Que se passe-t-il si la pression ne diminue pas? Éteignez la chaudière et appelez votre installateur.

C’est parfois une bonne idée de vérifier si les radiateurs doivent être purgés. Cette opération élimine l’air et de l’eau du circuit, ce qui abaissera la pression. Mais s’il reste élevé après le purge, éteignez la chaudière et appelez votreplombier local.

Faites attention car si la pression dépasse 3 bars, la soupape de sécurité restera ouverte et vous risquez une petite inondation. Dans ce cas, fermez l’alimentation en eau de la chaudière en fermant la vanne d’isolement. Si vous ne le trouvez pas, fermez le robinet d’arrivée d’eau et attendez que le chauffagiste arrive.

Quand devrais-je vérifier la pression de ma chaudière?

 

Il n’est pas nécessaire de la vérifier chaque jour, ou même chaque semaine. La pression reste généralement stable. Le vase d’expansion compense les variations de volume et donc de pression causées par la dilatation et la contraction liées aux variations de température.

Il suffit de vérifier la pression:

  • au début de la saison de chauffage
  • 1 ou 2 mois plus tard
  • après avoir saigné les radiateurs et le lendemain
READ MORE

Tout savoir sur les travaux de ravalement de façade

Le ravalement de façade est une opération technique qui a pour finalité l’entretien des murs extérieurs d’une maison. Réalisés par des techniciens expérimentés, ces travaux sont exigés par la loi et doivent être effectués périodiquement. Toutes les informations que vous devez connaitre à propos du ravalement de façade sont détaillées dans ce billet.

En quoi consistent les travaux de ravalement de façade ?

Les travaux de ravalement de façade incluent toutes les opérations menées dans le but de remettre en état des parties apparentes d’une maison. Le ravalement d’un mur extérieur ne concerne pas seulement les maisons des particuliers, qu’elles soient individuelles ou en copropriété. Il peut être réalisé sur un bâtiment administratif ou un immeuble historique. Quelle que soit toutefois l’ampleur des travaux, la réfection d’un mur extérieur ne porte pas atteinte à sa structure d’origine. Il est à noter que cette tache doit être confiée à un professionnel expérimenté comme cette entreprise de ravalement dans le 76 pour bénéficier une meilleure qualité de travaux.

Les travaux de ravalement sont imposés par la loi française. La législation en vigueur impose même aux propriétaires de réaliser régulièrement cette opération. Dans le cadre d’un immeuble appartenant à un propriétaire individuel, la fréquence de l’opération est de une fois tous les dix ans au moins. Dans le cadre d’une maison en copropriété, la loi fixe simplement un délai compris entre 10 et 15 ans.

Outre l’obligation imposée par la loi, la régularité du ravalement de façade s’inscrit dans l’entretien de votre propre immeuble. Au fil du temps, les murs extérieurs sont salis par la pollution et peuvent être recouverts de graffitis. En plus de cela, des fissures peuvent altérer l’esthétique de ces derniers, sans parler des risques d’infiltration d’eaux de pluie à l’intérieur de votre maison.

Quels avantages pouvez-vous tirer des travaux de ravalement de façade ?

Sur le plan énergétique, la réalisation de travaux de ravalement de façade est une méthode incontournable si vous voulez offrir un certain confort à l’intérieur de votre maison. Les imperfections qui se retrouvent sur les murs extérieurs, notamment les craquellements et les fissures. Ces derniers sont à l’origine de l’augmentation des tarifs de vos factures en matière d’énergie. Plus vous laissez votre mur sans entretien, plus vous vos dépenses ne cesseront de croitre. Au contraire, si vous prenez soin de vos murs extérieurs, vous êtes assurés de profiter d’une stabilité de la température dans votre demeure, que ce soit en hiver ou en été.

Sur le plan esthétique, la mise en œuvre de travaux de ravalement de façade offre à votre maison une seconde jeunesse. Au fil du temps, les murs extérieurs sont recouverts de salissures. La pollution qui se dépose sur ces derniers les rend grisâtres et leurs couleurs d’origine s’effacent pour laisser place à une teinte différente donnant à la maison une apparence plus vieille. Outre la pollution, il est également possible que vos façades soient recouvertes de graffitis. Le nettoyage de vos murs extérieurs s’impose donc pour faire enlever tous ces éléments qui contribuent à la détérioration de l’esthétique de votre immeuble.

Enfin, il faut noter que la réalisation de tels travaux augmente la valeur de votre maison, principalement si vous avez comme projet de le céder dans quelques mois. En plus d’offrir une plus-value, le ravalement de façade augmente les chances de trouver rapidement un acquéreur.

Quel est le tarif moyen d’un ravalement de façade ?

Le coût des travaux de ravalement de façade prend en considération plusieurs paramètres, notamment l’état général du mur, la nécessité ou non de procéder à des travaux de réparation, le type d’enduit que vous comptez utiliser, etc. Mais en moyenne, un propriétaire doit prévoir entre 30 à 120 euros le mètre carré.

READ MORE

YOUR SHOPPING BAG