La création d’une entreprise de bâtiment comporte plusieurs étapes qu’il convient de connaitre avant d’obtenir son Kbis. De plus, contrairement aux autres activités, la constitution d’une telle société implique le respect de quelques impératifs. Voici un aperçu sur toutes les démarches à accomplir pour créer sa structure.

Les grandes étapes de la création : de l’étude de marché à l’immatriculation

En France, le marché du bâtiment est en pleine expansion. Il génère une centaine de milliards d’euros de chiffre d’affaires chaque année. C’est l’une des raisons pour lesquelles bon nombre d’entrepreneurs choisissent de se lancer dans ce milieu. Mais que l’on veuille se consacrer aux travaux de construction ou de rénovation, créer une entreprise de bâtiment implique le respect de quelques conditions.

Le dirigeant doit disposer de la qualification requise pour diriger la société. En l’absence de diplôme, il peut tout de même exercer cette activité, à condition de disposer d’une expérience professionnelle d’au moins trois ans.

Avant d’effectuer les démarches administratives relatives à la constitution de la société, il est vivement recommandé de réaliser une étude de marché. Cette opération permettra de connaitre la réalité du secteur. Les données récoltées seront particulièrement utiles pour élaborer des stratégies de développement efficaces et faire un bilan prévisionnel de l’entreprise. Figurant dans le business plan, ces informations seront des arguments de poids pour convaincre les partenaires financiers et les banques. Une fois que les fonds sont rassemblés, la prochaine étape consiste à choisir le statut juridique et à réunir tous les dossiers nécessaires pour procéder à l’immatriculation au registre du commerce. Afin d’immatriculer sa société, l’entrepreneur doit s’adresser au CFE.

L’obtention du Kbis : l’étape finale qui atteste l’existence légale d’une entreprise

La création d’une entreprise de bâtiment comporte plusieurs étapes importantes. Toutes les procédures doivent être effectuées avant d’obtenir le Kbis (consultez plus d’infos à ce sujet sur www.k-bis.org). C’est le seul document officiel qui atteste l’existence d’une institution commerciale dans le registre du commerce et des sociétés. Il est délivré gratuitement par la greffe du tribunal pour toute structure nouvellement créée.

Ce justificatif regroupe toutes les informations essentielles concernant un organisme comme sa forme juridique, son numéro SIREN ainsi que l’identité du dirigeant. Les données sont régulièrement mises à jour en fonction des changements déclarées à la greffe du tribunal.

L’extrait Kbis est l’un des documents les plus utilisés dans le monde professionnel. Il sera utile pour réaliser de nombreuses démarches administratives et commerciales, telles que l’ouverture d’un compte bancaire ou l’achat des équipements auprès des fournisseurs. Il est également l’une des pièces requises pour répondre correctement à un appel d’offres ou de manifestation d’intérêt.

Il faut cependant noter que le Kbis n’est valable que pour 3 mois. Ainsi, si celui que l’on a à disposition date de plus de 90 jours, il est conseillé de faire une demande en ligne. Il s’agit d’un service payant et qui permet d’obtenir le justificatif en 3 à 4 jours ouvrés.