Il n’est pas nécessaire de déménager alors que vous pouvez encore surélever votre maison pour rajouter une chambre supplémentaire. Avant de vous investir dans de tel projet, prenez cependant le temps de vérifier si la structure de la maison peut supporter les poids d’une nouvelle surface d’habitation. Quelques soit l’ampleur de votre projet, sachez que vous devez toujours vous conformer à la réglementation en vigueur. Vous devez garder en tête que les travaux de surélévation de toiture constituent un projet de grande envergure, puisqu’il faut enlever complètement la toiture et la remplacé par une nouvelle. De ce fait, vous devez faire une déclaration des travaux surélévation.

 

Les règles de l’urbanisme

 

C’est crucial dans la réalisation des projets de surélévation, c’est même obligatoire car la mairie a instauré des règles qu’il faut respecter dans le domaine de la rénovation d’une structrure déjà existante. Vous devez consulter Plan Local d’Urbanisme de votre mairie pour connaître ces règles. Le PLU vous informe sur les caractéristiques du terrain où a été contruit votre maison, les types d’utilisation des sols, la desserte par les réseaux, les types de construction acceptés selon les emprises publiques, la hauteur maximale d’une structure dans la région, les typles d’implatation adaptée sur propirété, ainsi que l’emprise au sol est déterminée par le volume occupé par les constructtions.

Avant de lancer vos travaux de surélévation, vous devez vérifier que l’emplacement de votre maison se trouve dans une zone constructible et que la hauteur du bâtiment ne dépasse pas les normes établis par le PLU. Vous devez également respecter les règles d’homogénéité du paysage urbain ou rural établis par votre mairie. Même la couleur des façades  ou les types de toiture que vous allez utilisé a de l’importance. Informez-vous de toutes les contraintes qu’exige le service d’urbanisme de votre Mairie.

 

Les autorisations administratives

 

Après avoir étudié scrupuleusement les normes à respecter, vous devez désormais connaître toutes les démarches à suivre pour les autorisations. En effet, vous ne pouvez pas commencer vos travaux avant d’avoir obtenu l’aval de votre mairie.

Quel que soit l’ampleur du projet, vous devez toujours déclarer vos travaux pour que la commune puisse déterminer si vos travaux d’agrandissement sont conformes aux règles. Si vous vous entêtez à effectuer les travaux alors que la mairie ne vous l’a pas autorisé, vous risquez des sanctions sévères qui peuvent aller jusqu’à la destruction de votre maison, en plus du paiement d’une amende colossale.

Les travaux d’agrandissement doivent se faire sur une superficie de 5 à 20 m² en zone rurale et jusqu’à 40 m² en zone urbaine couverte par le PLU.

 

Les conditions de surélévation

 

Vous pouvez effectuer des travaux de surélévation totale ou partielle. Cela peut consister à la modification des la volumétrie d’une charpente ou l’enlèvent total de la toiture pour en créer un nouveau niveau. Afin de gagner plus d’espace dans la maison, il faut procéder à l’aménagement des combles. Cependant, ils ne disposent pas souvent de la hauteur nécessaire pour servir d’habitation. De ce fait, il faut faire des travaux, en effectuant un changement de pente, ce qui n’a rien à voir avec la surélévation. Cependant, certaines mairies n’acceptent pas la modification importante des pentes. De ce fait, il faut recourir à la surélévation de la toiture, et de concevoir une nouvelle pièce  avec des nouveaux murs.